top of page

L’agression redirigée chez le chien

« Mon chien m’a mordu alors que j’essayais de le séparer d’un congénère avec qui il se battait » ; « Je ne peux pas promener mes chiens ensemble car le plus jeune attaque l’autre lorsqu’on croise un autre chien » ; « Mes deux chiens se battent quand le facteur vient nous déposer le courrier ».


Ces situations vous semblent familières ? Il y a fort à parier que votre chien présente un comportement que l’on appelle « agression redirigée ». Pas de panique, c’est un comportement que tout chien peut présenter à un moment ou à un autre de sa vie. C’est même l’une des causes de morsure les plus courantes. Il s’agit d’un comportement difficilement contrôlable pour l’animal, car lié à une émotion très forte. Colère, frustration, excitation intense, beaucoup de situations peuvent amener le chien à présenter de l’agression redirigée. L’émotion monte, souvent le chien est entravé dans ses mouvements (mais pas toujours) derrière un portail ou au bout d’une laisse, et la seule façon pour lui d’évacuer son émotion forte est de mordre. Quand la cible est un humain, ce dernier éprouve souvent de l’incompréhension suite à la morsure de son compagnon, voire même se sent profondément trahi, alors que le chien, lui, semble à peine se rendre compte qu’il l’a mordu.


L’agression redirigée ne se « traite » pas en tant que telle, et sanctionner un animal qui présente ce comportement ne sert strictement à rien. Seule une désensibilisation au stimulus qui déclenche cette agression peut porter ses fruits : l’émotion du chien en présence de ce stimulus évoluera positivement tout au long de sa rééducation, et il n’éprouvera plus (ou moins) le besoin de mordre pour soulager sa colère ou sa peur. Bien entendu, cela prend souvent du temps et de l’énergie.


Il est aussi possible d’apprendre à gérer l’environnement du chien : ne pas le laisser sortir quand le facteur passe, éviter de passer devant les portails où s’égosillent d’autres chiens, changer ses heures de promenade pour ne pas croiser LE chien que votre compagnon ne supporte pas, etc. Si votre chien redirige son agression sur votre second chien pendant les promenades par exemple, sortez-les séparément. Sinon, il y a fort à parier que les agressions redirigées se multiplieront, le chien « agresseur » trouvant une forme d’exutoire à l’émotion désagréable éprouvée alors. Il s’agit d’un comportement qui s’auto-renforce facilement.


Enfin, vous pouvez fournir un chiffon ou un boudin à mordre à votre chien s’il a besoin de redescendre en pression dans certaines situations en utilisant la morsure. Attention, ne l’excitez pas davantage ! Mais le laisser mordre peut lui permettre d’évacuer son émotion négative à un instant T… même si dans la rue, ce n’est pas toujours bien vu.


Dans tous les cas, n’en veuillez pas à votre chien s’il présente de l’agression redirigée : dans des moments de stress ou de colère, n’avez-vous pas parfois envie d’envoyer sur les roses n’importe quelle personne qui a le malheur de vous adresser la parole ? Si nous avons la capacité de nous retenir de le faire, le chien, lui, ne le peut pas. Mieux comprendre l’agression redirigée, c’est se prémunir contre des risques de morsures parfois graves qui pourraient aisément être évitées, et c’est prévenir l’euthanasie de nombreux chiens qui n’ont fait qu’agir… comme des chiens.


Elsa Weiss / Cynopolis

© Tous droits réservés - 2023



44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page