top of page

La « révérence » chez le chien : ce n’est pas que du jeu !

De nombreux chiens adoptent régulièrement cette posture bien connue des propriétaires de toutous : arrière-train en l’air, avant-main abaissée, comme s’ils faisaient une révérence. Cette position, connue principalement pour sa fonction « d’invitation au jeu », a pourtant de nombreuses autres significations. À noter que, comme beaucoup d’autres signaux de communication, elle n’est pas utilisée par tous les chiens (par exemple, mon Border Indy ne l’a jamais employée), ce qui ne l’empêche pas d’être comprise par l’interlocuteur auquel elle est adressée.


Voici quelques-unes des interprétations de la posture dite « d’appel au jeu », aussi nommée « play bow » :


🐕 Une invitation à jouer :


Ben oui, ça reste quand même l’une des premières fonctions du « play bow » 😄 ! Un chien qui a envie de jouer avec un congénère peut lui proposer une partie de jeu en adoptant cette posture. Elle sera souvent imitée par le chien d’en face (s’il est d’accord pour jouer), et sera suivie par une course-poursuite ou un jeu de corps à corps.


🐕 Apaiser une situation anxiogène :


Je me souviens d’une situation vécue avec mon tout premier chien, Jules, il y a 23 ans de cela. Un parfait quiproquo chien/humain, comme notre binôme en rencontrait beaucoup à l’époque, l’étude de la psychologie canine n’en étant qu’à ses balbutiements. Cela faisait plusieurs fois que j’appelais Jules et qu’il tournait autour de moi en aboyant, plutôt que de revenir au pied comme je le souhaitais (à l’époque, je pensais qu’il fallait rappeler un chien sur un ton autoritaire, ce qui ne fonctionnait pas du tout), et je commençais à perdre patience.


Me voyant m’énerver, Jules a tout naturellement adopté le « play bow », que j’ai interprété comme un « Je me moque totalement de toi », alors qu’il cherchait simplement à apaiser la situation. C’est un peu triste, n’est-ce pas ?


🐕 Flirter :


Ce week-end, mon jeune mâle entier, Sirius, a fait la connaissance de la femelle Setter Anglais d’un membre de ma famille. Après avoir laissé Sirius la renifler poliment, la petite Setter l’a envoyé brusquement sur les roses. Bipolaire, la chienne ? Pas du tout. Sirius venait simplement de lui adresser une révérence « de flirt ». Et elle n’était visiblement pas prête à lui laisser son numéro de téléphone !


D’un œil extérieur, on aurait pu penser que Sirius voulait simplement jouer, mais sa posture ne laissait pas de doute : oreilles dressées vers le ciel, presque pointées l’une vers l’autre, petits gémissements saccadés, œil pétillant, son intention était toute autre qu’un simple jeu. Malheureusement pour lui, Jean-Claude Dusse n’a pas réussi à conclure ce jour-là.


🐕 Détendre un congénère :


Il arrive qu’un chien utilise le « play bow » pour essayer de détendre un congénère timide.


🐕 Rappeler à son partenaire de jeu que « c’est pour de faux » !


Quand deux chiens qui jouent montent un peu trop en excitation, l’un d’eux peut adopter le « play bow » pour rappeler à son congénère qu’il ne s’agit que d’un jeu. Cela permet de faire redescendre la pression, et le jeu peut reprendre.


🐕 Exprimer une demande d’éloignement :


Audrey Ventura de Cynoconsult y a consacré un article entier récemment. La révérence peut aussi être employée par un individu pour exprimer une demande d’éloignement : un chien qui ne souhaite pas interagir avec un congénère ou qui a besoin de davantage d’espace face à un chien un peu envahissant, peut utiliser la révérence pour lui demander de le laisser « respirer ». Ses pattes avant seront alors davantage écartées sur les côtés, et le chien pourra montrer ou envoyer les dents.


En éthologie, n’oublions pas que chaque comportement doit être interprété en prenant en compte le contexte dans lequel il s’exprime. Le chien dispose d’une palette de signaux de communication extrêmement vaste, et il faut toujours être prudent quant aux conclusions qu’on en tire. Désormais, vous verrez d’un autre œil la posture « d’appel au jeu » de votre compagnon, et peut-être vous rendrez-vous compte que dans certains contextes, il désire tout sauf… jouer.


(En photo : Silver, le Bulldog Américain, utilise la révérence pour inviter Sodden, la Beauceronne, à une partie de jeu.)


Elsa Weiss / Cynopolis

© Tous droits réservés - 2023



86 vues0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page