top of page

À chaque chien sa personnalité !

Vendredi, j’ai passé ma journée avec onze chiens.


🐕 Rocky, Border Collie, est indépendant et réservé.


🐶 Inua, croisée Border Collie, adore les jeux avec ses congénères mais les oublie aussitôt qu’elle aperçoit une balle.


🐕 Ulysse, Berger Australien, aime les jeux un peu brutaux mais sait aussi apprécier des moments de calme.


🐶 Rafale, Berger Australien, régit les interactions des autres comme un surveillant dans un collège.


🐕 Marcel, Berger Australien, est très calme, et pot de colle avec l’humain.


🐶 Ooper, croisé Berger Australien, adore les jeux virils avec des grognements exagérés, mais aime aussi les câlins.


🐕 Onie, croisée Berger Australien, est timide au premier abord mais délurée dès qu’elle se détend.


🐶 Vanille, Labrador, aime les jeux de corps à corps, mais aussi les longues siestes à l’ombre.


🐕 Métis, Labrador, tolère tout de la part des mâles mais est intransigeante avec les femelles.


🐶 Jack, Labrador, a un caractère placide et ne s’énerve jamais.


🐕 Modjo, petit croisé au poil dur, est toujours d’humeur égale mais peut vite monter en pression dans les moments d’excitation.


Onze chiens, onze individus différents. Même ceux qui appartiennent à la même race ne sont pas des clones. Si l’on retrouve indéniablement des tendances comportementales au sein des races (les Labs adorent barboter et saisir des objets dans la gueule, les Borders aiment poursuivre, les Beagles aiment quadriller le terrain à la recherche de la moindre odeur nouvelle, etc), la personnalité et les préférences personnelles sont -comme leur nom l’indique- propres à chaque individu. Certains chiens sont proches de l’humain, d’autres sont plus indépendants, certains aiment le calme, d’autre sont en recherche constante d’adrénaline.


La personnalité a des bases génétiques, et est influencée par l’environnement, mais dans une moindre mesure seulement : vous ne ferez jamais d’un chien timoré un extraverti. Sur la liste ci-dessus, je caricature un peu les traits de personnalité de chacun, mais vous saisissez l’idée que j’essaie de faire passer. Les chiens avec lesquels j’ai eu la chance de partager ma journée vendredi sont la preuve vivante qu’on ne peut pas faire de l’exemple d’un seul chien une généralité. Votre chien a sa personnalité et ses préférences propres qui ne sont pas celles du chien du voisin. Attention donc aux conseils « d’éducation » que vous pourriez distribuer, même avec les meilleures intentions du monde, qui ont fonctionné avec votre chien mais ne marcheront pas avec un autre, voire même seront nocives pour son bien-être.


Voilà pourquoi je déteste l’expression « bien éduqué » quand on parle d’un chien : non seulement parce que c’est une notion purement subjective, mais aussi parce que cela donne l’impression que la « valeur » d’un chien ne se mesure qu’à son degré d’obéissance, mais enfin et surtout parce qu’elle glorifie toujours l’humain sans aucune prise en compte de la personnalité de son compagnon. Beaucoup de mes anciens clients avaient eu des chiens « bien éduqués » avant de tomber sur un individu tout à fait différent et qui leur a donné du fil à retordre. Chaque chien est unique.


Soyons humbles, prudents, et observons encore et toujours avant de tirer des conclusions hâtives. Nos chiens ont tant à nous apprendre !


Elsa Weiss / Cynopolis

© Tous droits réservés - 2024



3 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page