Mes 8 conseils pour avoir un super rappel !

Quelques conseils pour que votre chien accoure à vos pieds quand vous le rappelez ! ✨C’est de loin la demande la plus récurrente en ce qui concerne l’éducation des chiens, que ce soit sur ce blog, ou lors de mes séances d’éducation « en direct ». Peu importe l’âge de votre chien, il n’est JAMAIS trop tard.

J'apprends le rappel à mon chien

1. Conditionnez la réponse

Commencez par conditionner (c’est à dire créer un réflexe) votre chien à la maison. Le but est d’associer un signal de rappel à une récompense. Par exemple, dites « Ramsès, au pied ! » (sur un ton enthousiaste), et donnez immédiatement une récompense de forte valeur. Il peut s’agir d’une friandise ou d’un jouet, selon l’intérêt que votre chien porte à l’un ou l’autre. Commencez avec le chien à côté de vous, puis appelez-le quand il est dans la pièce d’à côté, puis dans le jardin, etc, mais n’augmentez la difficulté que très progressivement. En voulant aller trop vite, on rate souvent un apprentissage (« Le Lièvre et la Tortue », ça vous dit quelque chose ?)

2. Augmentez progressivement la difficulté

Au bout de quelques jours, une fois que le rappel à la maison est devenu impeccable, commencez le travail en extérieur, dans un lieu calme, sans passants ni autres chiens. Votre chien doit être équipé d’un collier simple, bien ajusté, et d’une longe (sorte de grande laisse) de 10 à 15m en fonction du périmètre naturel de votre chien. Certaines races, comme par exemple les Beagles ou les Setters, ont besoin de davantage de longueur (il existe des longes de 20 ou 25m, mais apprendre à les manier n’est pas évident). Votre chien ne doit pas être en tension permanente sur la longe, cela signifierait qu’elle n’est pas assez longue pour lui.

3. Rappelez-le avec une voix enjouée

Rappelez votre chien d’une voix enjouée, assez fort pour être sûr qu’il vous a bien entendu, mais pas trop non plus pour ne pas l’impressionner (l’objectif est qu’il ait ENVIE de revenir vers vous…). S’il hésite, ne répétez pas la demande : votre chien doit apprendre à revenir au bout d’un seul rappel. Un rappel immédiat pourrait un jour lui sauver la vie. Récompensez-le avec la friandise ou le jouet, et d’une voix joyeuse.

4. Laissez-le repartir sur commande vocale

4. Laissez-le repartir aussitôt, sur une commande vocale de votre choix (ex.: « Vas-y »). Ne gardez pas votre chien longtemps au pied, et évitez de lui demander de s’asseoir. Le rappel doit être un moment de joie partagée, pas une capture !

5. Surprenez votre chien

Une petite astuce : chaque fois que vous changez de direction au cours de la promenade, rappelez votre chien. Ainsi, il saura que vous ne le rappelez pas pour rien, et que s’il ne revient pas rapidement, il risquerait de vous voir disparaître.

6. Ajoutez des stimulations progressivement

6. Augmentez la difficulté progressivement. Allez dans des lieux de plus en plus fréquentés, et faites des rappels à grande distance des sources de stimulations (promeneurs, cyclistes, chiens…), puis de plus en plus près. Sachez que si Ramsès réussit un rappel particulièrement corsé, vous pouvez lui donner davantage de friandises : il fera la différence !

7. Travaillez-le tout au long de la vie du chien

Une fois le rappel de votre chien devenu systématique, vous pourrez mettre la longe de côté. Rien ne vous empêchera de la ressortir de temps en temps, si votre cher Ramsès a besoin de réviser sa leçon. Le rappel s’entretient tout au long de la vie du chien.

8. Remplacez peu à peu la friandise

Peu à peu, vous pourrez remplacer les friandises par une récompense vocale uniquement. Mais encore une fois, prenez votre temps ! Personnellement, je continue très occasionnellement de donner une friandise à mes chiens quand ils ont exécuté un rappel du tonnerre, malgré une stimulation forte par exemple : ça ne coûte rien, et ça maintient leur motivation en place.

Je respecte les étapes de l'apprentissage

– Une seule demande, toujours la même, précédée du nom du chien

– Une longe de 10 ou 15m en fonction du périmètre du chien

– Une récompense de forte valeur

La récompense friandise ou jouet doit être suivie d’une récompense vocale (et d’un contact seulement si votre chien apprécie d’être caressé)

– Toujours aller au bout de la demande : si le chien ne revient pas, le faire revenir avec la longe

– Ne pas répéter la demande

– La difficulté doit être croissante

– Ne pas laisser la longe de côté tant que le rappel n’est pas parfait

– Laisser repartir le chien sur une commande vocale uniquement

– Ne jamais sanctionner un chien qui a tardé à revenir.

 

 

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour que votre chien apprenne, avec du travail et de la patience, à revenir au rappel rapidement et avec plaisir.

N’hésitez pas à me faire vos retours d’ici quelques semaines, quand Ramsès sera devenu le roi du rappel !

 

ELSA

Elsa Weiss

Educatrice et comportementaliste canin depuis 2015, j’ai la chance d’exercer mon métier du côté de Bordeaux. Etant également salariée dans un refuge, je rencontre énormément de chiens différents et je rééduque certains chiens pour leur permettre de rencontrer leur famille d’adoption. Tout cela dans le respect, la compréhension et la non-violence. 

Publications récentes

Suivez-moi